Informations sur l'auteur

Etudiante
Niveau
Etude suivie
droit...
Ecole, université
Panthéon-So...

Informations sur le doc

Date de publication
31/01/2012
Date de mise à jour
31/01/2012
Langue
français
Format
.docx
Type
dissertation
Nombre de pages
4 pages
Niveau
Téléchargé
6 fois
Validé par
le comité Dacodoc.fr
0 réaction
0
réagissez !

Commentaire de l’arrêt de la chambre commerciale de la Cour de cassation du 3 avril 1990

I.L'acceptation de la compensation antérieure à la subrogation
A)Les conséquences de l'effet translatif de la subrogation
B)Le caractère d'exception extérieure à la dette de la compensation  

II.Un transfert opposable au débiteur à la date du paiement subrogatoire
A)Le rejet de la compensation dont les éléments ne sont réunis qu'entre le paiement subrogatoire et l'information du débiteur
B)Les limites de cette jurisprudence

La subrogation conventionnelle, qui transmet au subrogé les droits et actions du créancier contre le débiteur, intervient dès le paiement effectué par le subrogé au créancier, sans qu’il n’y ait besoin d’en informer le débiteur. La doctrine et la jurisprudence se sont prononcées à maintes reprises sur le problème de l’opposabilité des exceptions nées entre la date du paiement subrogatoire et celle de l’information du débiteur.
La chambre commerciale de la cour de cassation confirme la jurisprudence antérieure et la doctrine majoritaire dans un arrêt du 3 avril 1990 relatif à l’opposabilité d’une compensation légale née entre le paiement subrogatoire et l’information du débiteur dans le cadre d’une subrogation conventionnelle.

Ces documents peuvent vous intéresser

Commentaire d'arrêt - 29 juin 2010 - Chambre Commerciale - Clause limitative de responsabilité

 Droit privé & contrat   |  Obligations   |  Commentaire d'arrêt   |  20/02/2011   |  fr   |   .pdf   |   4 pages

«I - L'obligation essentielle vidée de son entière substance condition de l'inapplicabilité de la clause limitative de responsabilité. A - Un débat jurisprudentiel clos : la nécessité d'une atteinte suffisante. B - Une atteinte insuffisante : la clause valide. II - Une conception subjective de la...»

«Le contentieux des clauses limitatives de responsabilité n'en est pas à ces débuts. Contenues dans certains contrats, ces clauses faisaient en effet, pour une partie de la doctrine, obstacles à l'exigence d'une cause dans les contrats. Pour certains, elles contredisaient l'engagement pris par les...»

Commentaire comparé, Cour de cassation, Chambre commerciale, 7 octobre 1997 et 20 janvier 1998:...

 Droit privé & contrat   |  Obligations   |  Commentaire d'arrêt   |  20/03/2012   |  fr   |   .odt   |   6 pages

«I. Les obligations inhérentes à la rupture unilatérale du contrat à durée indéterminée. A. Le respect d'un préavis raisonnable. B. Le contrôle des motifs de la rupture. II. L'appréciation de la loyauté dans la rupture unilatérale du contrat à durée indéterminée. A. Le bonne foi du concédant face...»

«La société concédante (Volvo) donne à une société concessionnaire (Maine auto) l'exclusivité de la vente de ses véhicules en ce qui concerne la région Cholet par acte du 30 janvier 1986. Cependant par lettre recommandée du 17 avril 1989 la société concédante notifie à son concessionnaire qu'elle...»

Plus vendu(s) en droit des obligations

Commentaire de l'arrêt de la Chambre commerciale de la Cour de cassation du 9 juin 2009 : la...

 Droit privé & contrat   |  Obligations   |  Commentaire d'arrêt   |  12/10/2012   |  fr   |   .docx   |   5 pages

«I. Une appréciation subjective de la cause non retenue par la Cour de cassation. A. La cause subjective: l'élément déterminant du jugement de la Cour d'appel. B. Une cause subjective non retenue par la Cour de cassation. II. Le changement prévisible de position de la Cour de cassation. A....»

«L'arrêt du 9 juin 2009 rendu par la Chambre commerciale de la Cour de cassation aborde le thème de la cause d'un contrat, cause consacrée à l'article 1131 du Code Civil qui dispose "L'obligation sans cause, ou sur une fausse cause, ou sur une cause illicite, ne peut avoir aucun effet". En l'espèce,...»

Commentaire de l'arrêt de la 1ère chambre civile du 3 février 2010

 Droit privé & contrat   |  Obligations   |  Commentaire d'arrêt   |  19/12/2011   |  fr   |   .doc   |   6 pages

«I. Le caractère commun des indemnités de licenciement. II. L'exclusion des intérêts de l'emprunt dans le calcul de la récompense.»

«L'actif de la communauté légale, dite communauté réduite aux acquêts depuis la réforme de 1965, se répartit entre trois masses : l'actif commun, et les actifs propres à chaque époux. L'actif commun est composé des acquêts réalisés par les époux durant le mariage, des gains et salaires des époux,...»

Concours Dacodoc !

Grâce à Dacodoc, c'est 5 000€ de gains à gagner !

fin du concours dans
joursheuresminutessecondes PARTICIPEZ !
Catégories
Participez !
Déjà inscrit
S’inscrire