0 réaction
0
réagissez !

Commentaire de texte : Jean de La Bruyère, Caractères, IX - « Des Grands », « Pamphile », 1696

Portrait
Présence de l'auteur
Résumé du commentaire de texte

Le texte proposé, intitulé « pamphile » fait partie « des grands », publié en 1696 dans le recueil caractères. Cette œuvre regroupe un ensemble de maximes et de portraits écrits par le moraliste jean de La bruyère, célèbre grâce à ce recueil. Le texte auquel nous allons nous intéresser est en fait un portait brossé de la société : le pamphile, homme qui ne vit que par son apparence et qui se révèle être faux. Ainsi, nous nous intéresserons aux moyens qu'utilise l'auteur pour dénoncer la société du XVIIème et donc la cour du roi soleil. Pour cela, nous nous pencherons tout d'abord sur le portrait brossé du pamphile, puis sur le message et la dénonciation dont l'auteur veut faire part aux lecteurs.

[...] Nous pouvons ainsi conclure que notre moraliste La Bruyère brosse ici le portrait du Pamphile, homme outrecuidant, imbu de sa personne et faux. Ce portrait humoristique (caricature) repose sur l'ironie et a pour principal but de dénoncer la société du XVIIe, en particulier la bourgeoisie. L'auteur nous fait donc dans cet extrait une satire : castigat ridendo mores (châtier les mœurs par le rire), Molière. Il n'est pas le seul à utiliser ce type de procédé pour dénoncer la société, nous pouvons par exemple nous intéresser à un moraliste très connu : Jean de La Fontaine. [...]


[...] Dans un second temps, nous pouvons comprendre par s'en enveloppe que le Pamphile se sert de sa grandeur, sa dignité etc, pour se fabriquer une sorte de carapace, de protection, comme si il voulait se cacher derrière cette carapace de grandeur, ou compenser un manque. Nous pouvons ainsi conclure, pour cette première partie, que le Pamphile est un être outrecuidant, prétentieux, imbu de sa personne, qui se croit grand, et qui par dessus tout, est faux et hypocrite. En effet, tout est faux chez lui : ses attitudes, ses paroles et surtout sa grandeur. [...]


[...] Commentaire de texte : Jean de La Bruyère, Caractères, IX Des Grands Pamphile Le texte proposé, intitulé Pamphile fait partie Des Grands publié en 1696 dans le recueil Caractères. Cette œuvre regroupe un ensemble de maximes et de portraits écrits par le moraliste Jean de La Bruyère, célèbre grâce à ce recueil. Le texte auquel nous allons nous intéresser est en fait un portait brossé de la société : le Pamphile, homme qui ne vit que par son apparence et qui se révèle être faux. [...]


[...] De plus, l'impression de grandeur est présente tout au long du texte, on a : l'élévation de sa voix grandeur (l.6 et grand (l.15), Grand (avec majuscule, on parle d'une personne) (l.16 et 26). On peut voir, dans le premier paragraphe que Pamphile est un personnage solennel, effectivement, ce dernier reçoit donne audience congédie (l.4) les autres, il les accepte ou non, selon son bon vouloir, il se prend pour un roi, un empereur, quelqu'un d'important honnêteté impérieuse (l.5) qui lui donne de l'importance), ce qui, entre autre, nous rappelle le désir de grandeur. [...]

...
Aperçu du commentaire de texte

Plus vendu(s) en littérature

Les mouvements littéraires

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Commentaire de texte   |  03/07/2008   |  fr   |   .pdf   |   8 pages

«Une fiche sur les mouvements littéraires très complète.»

L'avènement des loisirs (1850-1960) - Alain Corbin

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Fiche   |  29/09/2008   |  fr   |   .doc   |   20 pages

«Document: Fiche de lecture de l'ouvrage de Alain Corbin: L'avènement des loisirs (1850-1960) Extrait: Début XIXe, le temps des paysans, ouvriers, est «poreux», ouvert à l'imprévu, donc relativement souple. Il est remplacé par un temps calculé, prévu, ordonné. D?où la...»

Derniers documents en littérature

Analyse d'un texte de Chateaubriand (littérature et imaginaire)

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Commentaire de texte   |  16/12/2014   |  fr   |   .xls   |   1 page

«I. Le lecteur projeté dans l'imaginaire exotique. II. Le tableau dépeint.»

«Le lecteur, préparé à une projection de l'esprit sur l'imaginaire exotique, va voir un échantillon de ce Nouveau-Monde, sous forme d'un tableau, appellation du narrateur de la description détaillée des choses vues....»

Littérature comparée

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Fiche   |  10/12/2014   |  fr   |   .doc   |   13 pages

«I. Les littératures francophones du monde arabe. II. L'esthétique de l'absurde chez Camus avec L'Etranger. III. Le mythe de Sisyphe.»

«Cette littérature est récente. En effet, on aborde un thème qui vient se greffer sur un arbre séculaire (ancien) constitué par les littératures arabes et persanes. D'ailleurs, c'est Les Milles et une nuit qui a révélé cette littérature au 18e siècle. On peut redoubler cela par un découpage...»

Catégories
Participez !
Déjà inscrit
S’inscrire