0 réaction
0
réagissez !

La complicité

Résumé de la fiche

Avant 1994, la complicité obéissait au régime de la criminalité d'emprunt et de la pénalité d'emprunt. Après le Nouveau Code pénal, seule demeure le système de la criminalité d'emprunt, ce qui implique que les peines ne sont pas forcément les mêmes. Cela signifie également que si l'on se ramène aux différents éléments constitutifs de l'infraction, la complicité doit réunir 3 éléments :
- L'élément légal fait principal
- L'élément matériel punissable
- L'élément moral : une participation en connaissance de cause.

Quand l'auteur principal bénéficie d'un acquittement, que se passe t-il pour le complice ?

[...] - Si la décision est fondée sur une cause d’irresponsabilité, la complicité est punissable. - Si la décision est fondée sur un défaut d’intention : évolution de la jurisprudence : Avant 1994 : la complicité était punissable ce qui a généré Après 1994 : la complicité n’est pas punissable une controverse 2 problèmes se posent : - la complicité d’infractions d’imprudence et de négligence - lorsque l’infraction commise est différence de l’infraction envisagée. Dans le 1er cas, la complicité n’est pas punissable car il n’y a pas d’élément moral, la Cour de cassation le traite comme coauteur. [...]


[...] Pb jur : L’élément intentionnel, élément constitutif de la complicité punissable, est-il requis dans l’hypothèse où l’infraction commise diffère de l’infraction projetée par l’identité de la victime en raison de la tournure des événements ? I L’impunité conséquence du défaut d’élément intentionnel. A / le fondement sur une solution constante de l’argumentation du pourvoi. B / La recherche implicite d’une intention précise. II Le critère de la nature du lien de causalité. A / La nature subjective du lien de causalité. [...]

Ces documents peuvent vous intéresser

L'étendue et la répression de la complicité

 Droit privé & contrat   |  Pénal   |  Fiche   |  17/07/2008   |  fr   |   .doc   |   5 pages

«voici un thème sur la complicité qui est un point très important en droit pénal général. cordialement.»

Commentaire d'arrêt de la Chambre criminelle de la Cour de cassation du 25 octobre 1962 : les...

 Droit privé & contrat   |  Pénal   |  Commentaire d'arrêt   |  07/10/2013   |  fr   |   .doc   |   3 pages

«I. L'action de l'auteur principal : condition nécessaire de la complicité. A. Une conformité hypothétique des actes de l'auteur principal. B. Le défaut d'action de l'auteur principal. II. Absence de répression d'une complicité conforme aux dispositions légales. A. L'élément moral de la complicité...»

«Selon le Doyen Carbonier : « L'auteur principal et le complice sont cousus dans le même sac ». Cette citation illustre tout à fait la théorie de l'emprunt de criminalité qui est appliquée en France pour réprimer la complicité. Selon cette théorie, les faits commis par le complice ne prennent un...»

Plus vendu(s) en droit pénal

Commentaire d'arrêt rendu par la Chambre criminelle de la Cour de cassation le 5 octobre 2011:...

 Droit privé & contrat   |  Pénal   |  Commentaire d'arrêt   |  12/09/2012   |  fr   |   .doc   |   4 pages

«I. L'ouverture de l'enquête de flagrance. A. L'enjeu de l'ouverture de l'enquête de flagrance. B. Les conditions de l'ouverture de l'enquête de flagrance. II. Une interprétation extensive contestable. A. Une interprétation du moment de l'ouverture d'une enquête de flagrance contestable. B. Une...»

«L'enquête préliminaire et l'enquête de flagrance bénéficient d'un régime distinct conférant différentes prérogatives et garanties des droits des intéressés. Il est donc nécessaire de les distinguer l'une de l'autre, ce à quoi contribue l'arrêt rendu par la Chambre criminelle de la Cour de cassation...»

La définition des sciences criminelles

 Droit privé & contrat   |  Pénal   |  TD   |  23/11/2012   |  fr   |   .doc   |   5 pages

«I. Les sciences interprétatives du fait délinquant. II. La matière principale des sciences criminelles interprétatives : la criminologie. A. Les approches constitutives de la criminologie. B. Les branches de la criminologie. III. Les sciences complémentaires de la criminologie. A. La pénologie. B....»

«Etablir et commenter un schéma représentant les sciences criminelles interprétatives dans leurs diverses branches. Le faire figurer en fin d'introduction. Dans la seconde moitié du 19ème siècle, une nouvelle approche de la délinquance apparaît. Désormais on étudie la délinquance comme un fait...»

Catégories
Participez !
Déjà inscrit
S’inscrire