Plus d'infos sur l'auteur

étudiante
Niveau
Grand public
Etude suivie
droit...
Ecole, université
poitiers

Plus d'infos sur le doc

Date de publication
22/03/2011
Date de mise à jour
22/03/2011
Langue
français
Format
.docx
Type
TD
Nombre de pages
5 pages
Niveau
grand public
Téléchargé
5 fois
Validé par
le comité Dacodoc.fr
0 réaction
0
réagissez !

Contribution aux charges du mariage

Question 1 à 10

En vertu de l'article 214 du code civil, « Si les conventions matrimoniales ne règlent pas la contribution des époux aux charges du mariage, ils y contribuent à proportion de leur faculté respective ». Le principe est qu'en vertu de la liberté des conventions matrimoniales, les parties peuvent se mettre d'accord sur le montant de la contribution. Il leur appartient de s'entendre au sujet de la répartition des ressources respectives et de préciser comment chacun d'eux participera aux charges familiales. S'ils ne le font pas, ils sont automatiquement soumis à la règle légale (à proportion de leur faculté respective).
Cependant, chacun des époux peut demander à tout moment, en considération de la situation des parties, de faire modifier le montant. Notamment, un arrêt de la première chambre civile de la Cour de cassation du 3 mai 2000 illustre le rôle du juge dans cette matière. Dans cet arrêt, la demande de réduction de contribution aux charges du mariage avait été refusée, ce qui prouve que le juge peut décider à un moment donné de la vie maritale, en examinant les circonstances, de régler le sort des contributions de chacun des deux époux.

Ces documents peuvent vous intéresser

Les effets du mariage

 Droit privé & contrat   |  Civil   |  Fiche   |  16/06/2008   |  fr   |   .doc   |   17 pages

«I -l'obligation de fidélité II- L'obligation de cohabitation III -Le devoir de secours IV-Le nom d'usage au sein du couple V-La contribution aux charges du ménage VI -Le régime matrimonial VII- La gestion des biens VIII- La solidarité IX- Le sort du logement familial...»

Le régime primaire, l'association conjugale et les charges du mariage.

 Droit privé & contrat   |  Civil   |  Commentaire d'arrêt   |  13/10/2011   |  fr   |   .odt   |   6 pages

«I - L'interprétation éronnée de l'article 214 du code civil par la Cour d'appel. A) Une confusion entre l'obligation de secours et la contribution aux charges du mariage. B) Le corollaire: l'application incorrecte du régime des pensions alimentaires. II - L'approche exégétique de la Cour de...»

«Dès le XVI ème siècle, le juriste Antoine Loysel désignait le mariage sous le célèbre apophtegme « Boire, manger, coucher ensemble, c'est mariage ce me semble ». Par cette sentence, il annonçait déjà les fondements juridique du mariage repris dans le statut primaire du code civil. Encore...»

Plus vendu(s) en droit de la famille

Légataire universel, commentaire d'arrêt, Cour de cassation, 1ère civ., 18 janvier 2012

 Droit privé & contrat   |  Famille   |  Commentaire d'arrêt   |  14/02/2013   |  fr   |   .doc   |   4 pages

«I. Le rapport à la succession des avantages indirects. A. La mise à disposition d'un immeuble constitue-t-elle un avantage indirect rapportable à la succession ?. B. L'exclusion de la limite quinquennale pour le rapport d'un avantage indirect à la succession. II. Les modalités de la réduction d'un...»

«Un homme décède en laissant pour lui succéder son épouse commune en biens et leurs trois enfants (une fille et deux fils). En 1975, la veuve fait une donation à l'un de ses fils d'une parcelle de terre. De plus cet enfant a occupé un appartement appartenant à sa mère jusqu'au décès de celle-ci. La...»

Le rôle de la possession d'état en droit de la filiation

 Droit privé & contrat   |  Famille   |  Commentaire de texte   |  01/11/2012   |  fr   |   .doc   |   3 pages

«I. Le rôle de la possession d'état dans la preuve de la filiation. A. Les qualités de la possession d'état. B. La consolidation ou la fragilisation de la filiation. II. Le rôle de la possession d'état dans l'établissement de la filiation. A. L'établissement de la filiation. B. Contestation de la...»

«La possession d'état repose sur l'apparence. Elle est une notion originale qui est plus ou moins reconnue par le législateur, selon les époques, mais elle est un précieux complément en droit de la filiation. Dans le cadre de l'ordonnance du 4 juillet 2005, le législateur lui a donné pour mission...»

Concours Envoi de docs

5 000€ de gains à partager
Nouveau ! 2x plus de chances de gagner grâce à vos études de marché. en savoir plus

fin du concours dans
joursheuresminutessecondes PARTICIPEZ !
Catégories
Participez !
Déjà inscrit
S’inscrire