Informations sur l'auteur

aucune
Niveau
Grand public
Etude suivie
comptabilité
Ecole, université
UVSQ

Informations sur le doc

Date de publication
26/02/2012
Date de mise à jour
26/02/2012
Langue
français
Format
Word
Type
discours
Nombre de pages
5 pages
Niveau
grand public
Téléchargé
3 fois
Validé par
le comité Dacodoc.fr
0 réaction
0
réagissez !

Déclaration d’investiture de Pierre Mendès France, 17 juin 1954

I. Mendès France face aux députés : la méthode PMF

II. Un programme de paix pour une France moderne

III. Prendre les moyens de liquider les conflits

Né en 1907, PMF est originaire de la petite bourgeoisie juive laïque et dreyfusarde. Le plus jeune en tout : le plus jeune avocat de france (1926), le plus jeune docteur en droit de france (1928), le plus jeune député à 25 ans (1932). Sa thèse sur l'œuvre financière du gouvernement Poincaré.
« Jeune Turc » du Parti radical, a adhéré en 1924. Dans le 2ème gouvernement de Front populaire de Léon Blum, il est devenu en mars 1938 le plus jeune sous secrétaire d'État au Trésor).
Arrêté et condamné par Vichy, il s'évade en juin 1941 et rejoint l'Angleterre. Officier dans l'aviation des FFL (Groupe Lorraine). De Gaulle le nomme en 1943 Commissaire aux Finances dans le CFLN d'Alger. Ministre de l'Économie nationale dans le GPRF en 1944, il préconise des mesures drastiques, qui l'opposent à la politique plus facile prônée par René Pleven. De Gaulle ayant tranché en faveur de la facilité, pierre mendès france démissionne du Gouvernement Provisoire, le 6 juin 1945, au nom de la rigueur.
Prenant du champ par rapport aux affaires gouvernementales françaises, il est devenu expert international représentant de la france au Conseil économique et social des Nations unies (1947-1951), directeur exécutif de la BIRD (1946-47), administrateur français du FMI (1946-59).
Dans ces instances, l’élu de la République qu’il n’a cessé d’être durant cette période, a entendu les critiques faites à la politique coloniale de la france, notamment en Indochine, et a sans doute pris conscience des hypothèques qu’elle fait peser sur le pays.
C’est sur ce thème que par trois fois, il prend la parole à la tribune de l’Assemblée nationale, gagnant peu à peu le surnom de Cassandre.
Le 19 octobre 1950, il pose le problème, au-delà du seul aspect financier, dans toutes ses dimensions : la france n’a plus le choix, selon lui, qu’entre l’intensification de la guerre ou la recherche d’un accord politique. Il reprend la parole le 22 novembre pour énoncer les conditions d’un règlement du conflit : négociations avec le Vietminh, reconnaissance de l’indépendance du Vietnam, élections libres et évacuation des troupes françaises. Le 31 décembre, son 3e réquisitoire lui vaut d’être le sujet inattendu du portrait de la semaine de france-Dimanche, rubrique tenue par Françoise Giroud et consacrée d’ordinaire aux artistes et aux écrivains. Désormais sa voix est écoutée, sinon entendue, des responsables politiques.

[...] refuse l'idée d'adéquation entre la coloration de son gouvernement et celle de sa majorité à la Chambre, d'où un gouvernement plutôt centre (un indépendant à l'Agriculture, le gal Koenig, gaulliste à la Défense, un MRP dissident à la France d'outre- mer . ) alors que sa majorité d'investiture était à gauche (PCF, SFIO, UDSR, radicaux, majorité des républicains-sociaux de l'URAS). II. Un programme de paix pour une France moderne Arrivée au pouvoir de PMF signifie fin de 4 ans d'indécision. [...]


[...] Rémond : "Une réputation indiscutée et le peu de circonstances qu'il eut pour la justifier". Une seule fois président du Conseil 7 mois 17 jours. Homme du recours soutenu par l'opinion publique et les parlementaires au début. Erosion du soutien parlementaire (droite voit dans l'action de PMF le bradage des colonies cf. sa politique d'autonomie et d'association en Tunisie, MRP voit en PMF un anti-européen, PCF s'oppose à son atlantisme et sa polit économique, d'où chute de PMF fev 1955 par 319 voix contre 273 et 22 abstentions). [...]


[...] PMF soupçonné par les Américains de complaisance à l'égard de l'URSS et de la Chine (prendra rapidement contact avec Molotov et Zhou Enlai). - le coût de la guerre d'Indochine "insupportable fardeau"(l. 12). Pas de référence à l'assistance américaine qui représente en du coût. PMF et l'indépendance économique du pays (l. 52) : ni dirigisme, ni libéralisme Redéfinir les bases de la puissance française avec une modernisation économique réelle. S'inscrit dans la continuité. Edgar Faure et "l'expansion dans la stabilité" depuis 1954. Elargir le plan de 18 mois (l. [...]


[...] Mettre les vainqueurs ("l'adversaire") en situation de faire des concessions. Compromis le 21 juillet aboutit in extremis. Ligne de séparation entre Nord et Sud Vietnam située sur le 17ème parallèle et des élections sont prévues pour 1956 (VietMinh a du réduire ses exigences). Cependant le texte des accords de Genève signe l'élimination de la France de la péninsule indochinoise (cf. l : La France restera présente en extrême-orient Clarifier l'équivoque de la CED. PMF est réservé sur le sujet : l où il évoque la perspective cruelle d'une participation allemande à l'organisation commune de défense (poids de la guerre et du nazisme, crainte du réarmement allemand même dans un cadre européen, aspect affectif "cas de conscience" l. [...]


[...] Indépendance économique : thème de l'indépendance française tant économique que militaire (pour doter la France d'une arme atomique). Plus de justice sociale Nécessité du relèvement des conditions de vie (l. 51-52). Pouvoir d'achat ouvrier en 1955 est inférieur à celui de 1937 alors que la production industrielle s'est accrue de 75% par rapport à 1937, donc manque de redistribution. Relèvement du SMIG en octobre 1954, volonté d'appliquer la loi sur les conventions collectives de 1952 avec renégociation du salaire. Politique en matière de logements (en ville, surpeuplement pour 50% des logements d'une ou deux pièces, dans IIème arrond à Paris des apparts n'ont pas l'eau courante objectif de 300.000 logements construits par an, financement d'HLM passe de 53 milliards en 1953 à 130 en 1955). [...]

...

Ces documents peuvent vous intéresser

Histoire Politique de la France au XX siècle

 Histoire & géographie   |  Histoire contemporaine   |  Fiche   |  14/06/2008   |  fr   |   .doc   |   35 pages

«Histoire Politique de la France au XX siècle»

L'échec de la Quatrième République (1954 ? 1958)

 Histoire & géographie   |  Histoire contemporaine   |  Fiche   |  30/12/2008   |  fr   |   .odt   |   4 pages

«Document: L'échec de la Quatrième République (1954 ? 1958), cours d'histoire de 8 pages Extrait: Cette deuxième période coïncide avec le mandat de René Coty. Vincent Auriol, premier Président de la 4ème République, termine son mandat fin 1953. 17 décembre 1953 : Congrès pour...»

Plus vendu(s) en histoire contemporaine

Les sociétés coloniales à l'âge des Empires - François Dumasy, Odile Goerg, Xavier Huetz de Lemps

 Histoire & géographie   |  Histoire contemporaine   |  Fiche de lecture   |  22/07/2013   |  fr   |   .doc   |   26 pages

«I. Les rapports de domination. A. Les rapports de domination politique. B. Les rapports économiques de domination. C. Domination et dynamiques culturelles. II. Les acteurs et les rapports sociaux. A. L'ampleur des mutations démographiques. B. Expatriés, coloniaux, colons et créoles. C. Elites,...»

«Les formes de la domination varient selon les lieux, la nature des groupes sociaux et des pouvoirs politiques antérieurs, de la profondeur historique et de la résistance. La colonisation se traduit, malgré ses diverses formes, par le bouleversement des statuts et des droits des individus ou des...»

La géographie des conflits armés au début du XXIe siècle

 Histoire & géographie   |  Histoire contemporaine   |  Cours   |  15/03/2012   |  fr   |   .pdf   |   66 pages

«I. La géographie des conflits armés au début du XXIe siècle. A. La nouvelle nature des conflits armés. B. Une zone de concentration des conflits : l'Afrique sahélienne et subsaharienne. C. L'arc de crise : la permanence des tensions. II. Frontières et conflits. A. Une question au coeur des...»

«Hérodote au Ve siècle : importance de la géographie du champ de bataille pour trouver « un terrain fortifié par la nature ». L'apport de la géographie pour décrypter les facteurs et les causes de conflictualités s'avère très utile. Le raisonnement géographique met en relief rapports de force,...»

Concours Dacodoc !

Grâce à Dacodoc, c'est 5 000€ de gains à gagner !

fin du concours dans
joursheuresminutessecondes PARTICIPEZ !
Catégories
Participez !
Déjà inscrit
S’inscrire