0 réaction
0
réagissez !

Défendre ses droits est-ce la même chose que défendre ses intérêts ?

	
  1. Le droit du fait qu'un individu prend appui sur les normes et les valeurs de la société ne le rend-il pas universel et apte à défendre les intérêts de tous ?
  2. Revendiquer ses droits ne s'oppose-t-il pas parfois à ses propres intérêts ?
Résumé de la fiche

Un individu défend ses droits lorsqu’il revendique ses idées, ses conceptions en toute légitimité du fait qu’ils sont inscrits à un moment donné dans le droit positif de son pays. Ainsi, le libellé du sujet suppose donc que les droits d’une personne ne diffèrent pas de ses propres intérêts, c'est-à-dire de ce qui est bénéfique pour elle. défendre ses droits reviendrait donc aussi à défendre ses intérêts.
Par conséquent est-il possible pour un homme ou un groupe d’individus de revendiquer en toute légitimité ses propres intérêts puisqu’ils prennent appui sur le droit positif ?

[...] Ainsi, les ouvriers en défendant leurs droits de travailler dans des conditions plus favorables (baisse de la cadence, plus de sécurité ) vont en même temps défendre leurs intérêts. En effet, grâce au droit de grève, ils vont pouvoir accéder par exemple aux congés, qui sont dans leurs intérêts du fait qu’ils vont pouvoir partir en vacance. La défense des droits universels a donc pour objectif d’aboutir à des intérêts bénéfiques pour les individus. La revendication de ses droits se fuit donc dans un intérêt collectif et non individuel. [...]


[...] Les individus qui sont des êtres rationnels recherchent au maximum la satisfaction de leurs propres intérêts. Ainsi, voulant son maximum de bien- être, l’individu cherchera à avoir le plus possible des bénéfices que peuvent lui rapporter la défense de ses intérêts. L’individu ne revendique plus alors ses droits dans un souci collectif et universel mais plutôt dans son intérêt personnel et privé. Les hommes des sociétés démocratiques adoptent en effet, un comportement de plus en plus individualiste. Les intérêts personnels priment donc sur les intérêts collectifs alors que le droit a pour objectif de se conformer aux normes et aux valeurs de tous donc le but que les individus vivent ensemble dans une société. [...]


[...] Ses droits permettent donc une cohésion sociale, qui témoigne d’un désir de vivre ensemble. Ainsi, tous les droits sont universels et par conséquent inscrits dans les déclarations et les droits internationaux du fait qu’ils sont bénéfiques à tous. On peut par exemple, nommer la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1948 où dans le premier article est inscrit Tous les hommes naissent libres et égaux en droits De même, la multiplication des marches et des manifestations dans les sociétés démocratiques ont pour but la défense des droits fondamentaux valables pour tous. [...]

Ces documents peuvent vous intéresser

Nos droits et nos intérêts forment-ils une seule et même chose ?

 Philosophie & littérature   |  Culture générale & philosophie   |  TD   |  29/06/2011   |  fr   |   .doc   |   1 page

«I) Entre les droits et les intérêts un amalgame peut se former. II) Il faut savoir distinguer un intérêt individuelle d'un intérêt général. III) La défense d'un droit s'associe à un devoir..»

«Dans la société dans laquelle on vit, tout homme possède des droits essentiels. Un droit est la possibilité d'accomplir une action (droit de vote), d'y prétendre (droit au travail) ou encore de l'exiger (droit de grève). Ces droits ne lui sont pas dictés mais, ils sont là présents dans la société,...»

Droit des biens : les choses, les pouvoirs sur les choses et le patrimoine

 Droit privé & contrat   |  Civil   |  Cours   |  22/10/2013   |  fr   |   .doc   |   48 pages

«I. Les choses, les pouvoirs sur les choses et le patrimoine. A. Les choses. B. Les pouvoirs sur les choses. C. Le patrimoine. II. La propriété individuelle. A. Etendue du droit de propriété. B. L'acquisition de la propriété. C. Protection et preuve de la propriété. III. La propriété démembrée. A....»

«Un bien : recouvre tout ce qui a une valeur patrimoniale, tout ce qui peut être évalué en argent, tout ce qui constitue une richesse. C'est aussi une chose. Le droit des biens : ensemble des règles relatives aux choses et aux pouvoirs que l'on peut exercer sur cette chose. Ce pouvoir peut être un...»

Plus vendu(s) en philosophie

Fiches de révision - Culture Générale

 Philosophie & littérature   |  Culture générale & philosophie   |  Fiche   |  25/04/2011   |  fr   |   .doc   |   176 pages

«1- L'éducation / L'école. I- Définitions et problématique de l'éducation. II- Historique de l'éducation. A- De l'Antiquité à la Révolution. B- L'école de la IIIème république inspirée des idées de Condorcet. C- La massification de l'enseignement : 80% d'une classe d'âge au niveau bac mais pas...»

«Cours de culture générale pour les étudiants préparant les concours des grandes écoles ou les concours administratifs de catégorie A»

Psychologie de la manipulation et de la soumission

 Philosophie & littérature   |  Culture générale & philosophie   |  Thèse   |  04/07/2011   |  fr   |   .pdf   |   284 pages

«I) LA SOUMISSION À L'AUTORITÉ :L'OBÉISSANCE. À MOINDRE COÛT. A. LE PARADIGME DE MILGRAM :. ÊTRE CONTRAINT À LA VIOLENCE. PAR SIMPLE OBÉISSANCE. B. POURQUOI OBÉIT-ON ? ANALYSE. DES DÉTERMINANTS DE L'OBÉISSANCE. C.LA SOUMISSION QUOTIDIENNE. À L'AUTORITÉ ET L'EFFET DES SYMBOLES. DE L'AUTORITÉ. SUR...»

«Il existe un nombre important de facteurs qui nous environnent, de situations qui nous influencent et de techniques de manipulation qui peuvent nous conduire à nous inciter à faire ce que ne ferions pas spontanément. Parfois utilisés consciemment inconsciemment par les autres mais aussi par...»

Catégories
Participez !
Déjà inscrit
S’inscrire