0 réaction
0
réagissez !

"L’Etranger", Albert Camus : l'incipit

	
  1. Présentation générale de l'oeuvre
  2. Présentation de l'extrait
  3. Lecture
  4. Problématique et plan
    1. L'originalité de ce début de roman
    2. Qui est cet homme ? Qui est cet homme sans sentiments multiples ?
    3. Une écriture minimaliste
Résumé du commentaire de texte

L’Étranger est un roman d’albert camus, paru en 1942. Il fait partie du « cycle de l'absurde », trilogie composée d’un roman, d’un essai et d’une pièce de théâtre décrivant les fondements de la philosophie camusienne : l’absurde.

Le roman met en scène un personnage-narrateur, Meursault, vivant en Algérie française. Un homme que des circonstances extérieures vont amener à commettre un crime et qui assiste, indifférent, à son procès et à sa condamnation à mort.
Le texte présenté est l’incipit de L’etranger. Le protagoniste reçoit un télégramme lui annonçant que sa mère vient de mourir. Il se rend à l’asile de vieillards de Marengo et assiste à la mise en bière et aux funérailles sans prendre l'attitude de circonstance que l'on attend d'un fils endeuillé.

[...] L’Etranger, Albert Camus : l'incipit Aujourd’hui, maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. J’ai reçu un télégramme de l’asile : " Mère décédée. Enterrement demain. Sentiments distingués. " Cela ne veut rien dire. C’était peut-être hier. L’asile de vieillards est à Marengo, à quatre- vingts kilomètres d’Alger. Je prendrai l’autobus à deux heures et j’arriverai dans l’après-midi. Ainsi, je pourrai veiller et je rentrerai demain soir. [...]


[...] Ses sensations l'emportent sur ses sentiments : Meursault est plus sensible à ce que produit le voyage sur ses sens qu'à l'émotion de la perte de sa mère. Cet état d'absence est lié à des évènements ponctuels qu'il vit. Ce personnage est étranger à des sentiments, à une émotion, qui vit dans la solitude et qui refuse la communication, il répond par monosyllabes : J'ai dit "oui" pour n'avoir plus à parler Transition : Cette ambigüité du personnage, à la fois dans son statut énonciatif et en ce qui concerne son attitude, trouve son expression la plus sûre dans son rapport problématique au langage. [...]


[...] Ensuite il refuse de mentir à son procès. [...]


[...] J’ai mangé au restaurant, chez Céleste, comme d’habitude. Ils avaient tous beaucoup de peine pour moi et Céleste m’a dit : "On n’a qu’une mère." Quand je suis parti, ils m’ont accompagné à la porte. J’étais un peu étourdi parce qu’il a fallu que je monte chez Emmanuel pour lui emprunter une cravate noire et un brassard. Il a perdu son oncle, il y a quelques mois. J’ai couru pour ne pas manquer le départ. Cette hâte, cette course, c’est à cause de tout cela sans doute, ajouté aux cahots, à l’odeur d’essence, à la réverbération de la route et du ciel, que je me suis assoupi. [...]


[...] Je lui ai même dit : " Ce n’est pas de ma faute." Il n’a pas répondu. J’ai pensé alors que je n’aurais pas dû lui dire cela. En somme, je n’avais pas à m’excuser. C’était plutôt à lui de me présenter ses condoléances. Mais il le fera sans doute après-demain, quand il me verra en deuil. Pour le moment, c’est un peu comme si maman n’était pas morte. Après l’enterrement, au contraire, ce sera une affaire classée et tout aura revêtu une allure plus officielle. J’ai pris l’autobus à deux heures. [...]

Ces documents peuvent vous intéresser

L'étranger, Albert Camus

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Fiche de lecture   |  29/10/2011   |  fr   |   .doc   |   3 pages

«I) Présentation de l'auteur: Albert Camus.. II) L'oeuvre. III) Aspects détaillés du roman. IV) La narration et le personnage principal. V) Conclusion.»

«Né en 1913 en Algérie, son père meurt lors de la bataille de la Marne pendant la Première Guerre Mondiale. Il passa une enfance assez pauvre à Alger puis obtenu son bac et étudia la philosophie. En 1930, Albert Camus développera une grave maladie: la tuberculose. Ce fut pour lui une prise de...»

"L'Etranger", incipit - Albert Camus: analyse de l'incipit

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Fiche   |  02/02/2012   |  fr   |   .doc   |   1 page

«I- Les particularités de l'incipit. II- Un personnage problématique.»

«Albert Camus est un auteur journaliste, romancier, dramaturge... Il obtient le prix Nobel de la littérature en 1957. Son premier roman est "L'Etranger" qu'il publie en 1942. Il appartient au cycle de l'absurde avec une oeuvre romanesque et un essai philosophique (Le mythe de Sisyphe). La notion de...»

Plus vendu(s) en littérature

Les mouvements littéraires

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Commentaire de texte   |  03/07/2008   |  fr   |   .pdf   |   8 pages

«Une fiche sur les mouvements littéraires très complète.»

L'avènement des loisirs (1850-1960) - Alain Corbin

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Fiche   |  29/09/2008   |  fr   |   .doc   |   20 pages

«Document: Fiche de lecture de l'ouvrage de Alain Corbin: L'avènement des loisirs (1850-1960) Extrait: Début XIXe, le temps des paysans, ouvriers, est «poreux», ouvert à l'imprévu, donc relativement souple. Il est remplacé par un temps calculé, prévu, ordonné. D?où la...»

Catégories
Participez !
Déjà inscrit
S’inscrire