0 réaction
0
réagissez !

Les incapables en droit des sociétés

	
  1. La mise sous tutelle de l'associé d'une SNC
  2. Le mineur et la société civile
Résumé de la fiche

Le mineur et le majeur sous tutelle peuvent en principe être associés de toute société, l’incapacité de protection dont ils sont l’objet portant sur l’exercice des prérogatives attachées à la qualité d’associé et non sur la jouissance de celle-ci. La porte des sociétés conférant à leurs membres la qualité de commerçant leur est par exception fermée en raison de l’incapacité commerciale dont ils sont frappés.
Aussi un mineur et un majeur sous tutelle ne peuvent, ni avoir la qualité de commerçant, ni avoir la qualité de commandité, ni être associés d’une SNC, tandis que l’accès à la société civile leur est ouvert.

[...] A défaut d’intervenir au cours de la vie sociale, ce contrôle s’exerce- t-il au moins lors de la constitution de la société ? Rien n’est moins sûr puisque la liste de l’art 389-5 al 3 est limitative et se contente de viser l’apport en société d’un immeuble ou d’un fonds de commerce appartenant au mineur. L’apport à une société civile, de même qu’une acquisition de parts, sont des actes de disposition qui supposent l’accord des deux représentants légaux dans le régime de l’administration légale pure et simple mais pas l’accord du juge des tutelles. [...]


[...] Les incapables en droit des sociétés Le mineur et le majeur sous tutelle peuvent en principe être associés de toute société, l’incapacité de protection dont ils sont l’objet portant sur l’exercice des prérogatives attachés à la qualité d’associé et non sur la jouissance de celle-ci. La porte des sociétés conférant à leurs membres la qualité de commerçant leur est par exception fermée en raison de l’incapacité commerciale dont ils sont frappés. Aussi un mineur et un majeur sous tutelle ne peuvent, ni avoir la qualité de commerçant, ni avoir la qualité de commandité, ni être associés d’une SNC, tandis que l’accès à la société civile leur est ouvert. [...]

Ces documents peuvent vous intéresser

Introduction générale au droit

 Droit privé & contrat   |  Autres   |  Fiche   |  16/07/2008   |  fr   |   .pdf   |   42 pages

«Cours complet d'introduction au droit»

Le Droit Pénal

 Droit privé & contrat   |  Pénal   |  Fiche   |  29/10/2009   |  fr   |   .odt   |   88 pages

«Document: Cours sur le thème du Droit Pénal Extrait: Le droit pénal part du postulat suivant : les hommes libres et conscient doivent répondre pénalement de leurs actes. Une infraction matériellement commise doit être imputée a la personne qui a participé a sa réalisation. Il...»

Plus vendu(s) en droit des affaires

Commentaire d'arrêt de la Chambre commerciale de la Cour de cassation du 4 octobre 2011 :...

 Droit privé & contrat   |  Affaires   |  Commentaire d'arrêt   |  25/11/2013   |  fr   |   .doc   |   4 pages

«I. Une erreur substantielle, déterminante des engagements du franchisé. A. Le caractère spécifique du contrat : une franchise. B. L'erreur substantielle caractérisée. II. Le particularisme notable de la solution rendue par la cour. A. L'erreur substantielle, indépendante du devoir d'information du...»

«« L'erreur n'est une cause de nullité de la convention que lorsqu'elle tombe sur la substance même de la chose qui en est l'objet » Article 1110 du Code civil. Encore faut-il réussir le difficile exercice de caractérisation de la substance de la chose dont le contrat est l'objet. Ici, la Cour de...»

Cass. Com. 16 novembre 2004 et Cass. Com. 22 février 2005

 Droit privé & contrat   |  Affaires   |  Cours   |  01/07/2008   |  fr   |   .doc   |   5 pages

«Il s'agit ici de deux arrêts rendus par la Chambre Commerciale de la Cour de Cassation du 16 novembre 2004 et du 22 février 2005 portant essentiellement sur la participation aux résultats des associés, tout particulièrement de la participation aux dettes de la société, ainsi que des clauses...»

Catégories
Participez !
Déjà inscrit
S’inscrire