Informations sur l'auteur

etudiant
Niveau
Grand public
Etude suivie
droit...
Ecole, université
Lycee...

Informations sur le doc

Date de publication
08/12/2012
Date de mise à jour
08/12/2012
Langue
français
Format
Word
Type
commentaire de texte
Nombre de pages
2 pages
Niveau
grand public
Téléchargé
1 fois
Validé par
le comité Dacodoc.fr
0 réaction
0
réagissez !

Médée, Acte V scène 2, Corneille

I. La scène 2 de l'acte II 

II. Dans ce passage, le personnage éponyme Médée est décrit comme un personnage avec énormément de pensées

III. Médée semble être seule, elle contemple la solitude qu'elle rencontrera si ses enfants vont à Jason

IV. Cet extrait montre les sacrifices que Médée fait pour se venger de Jason 

La scène 2 de l’acte II se trouve à la fin de la tragédie de corneille et sa particularité est que le protagoniste médée s’adresse à lui-même à travers un monologue délibératif. Tout d’abord on peut relever un champ lexical se rapportant à la famille : « femme », « frère », « père », « amant », « mère », « mes enfants ».
Ces mots permettent d’amplifier l’importance du rôle de la famille pour la décision du personnage. Le lecteur ressent l’hésitation du personnage dans son choix. Non seulement grâce à la nature du passage mais aussi à sa structure.
L’utilisation des procédés interrogatifs est très présente. Dès les premières lignes, on peut relever la présence des phrases interrogatives (ligne 1 et 4).

[...] Dans ce passage, l’auteur montre la solitude de Médée mais il montre aussi le sacrifice de soi. Cet extrait montre les sacrifices que Médée fait pour se venger contre Jason ; on peut repérer le champ lexical de l’amour familial, fruits de mon amour tendresses de mère sentiments de femme ceci montre que Médée a de l’amour maternel pour ses enfants mais elle le sacrifie. Le personnage éponyme sacrifie une partie de soi pour être capable de se venger contre Jason. [...]


[...] et Est-ce pour assouvir les fureurs de mon âme ? ces questions rhétoriques montrent le dialogue que Médée entretient avec elle-même. Médée est un personnage bipolaire, elle pense a une chose Ils viennent de sa part, et ne sont plus à moi et se contredit plus tard dans le passage je vous perds, mes enfants ; mais Jason vous perdra Elle hésite entre deux passions suspendues Elle hésite entre deux solutions possibles à son problème : soit de laisser les enfants a Jason et sa compagne, soit de les tuer pour que Jason soit malheureux pour le reste de sa vie. [...]


[...] Puis, cédant tout à coup la place de ma fureur [ ] De l’amour aussitôt je passe à la colère Dans ce passage, le personnage éponyme Médée est décrit comme un personnage avec énormément de pensées. On peut relever le champ lexical de la pensée à travers ce passage : consulte pensers irrésolus éperdue demeure et délibérons Ces mots révèlent l’idée que Médée est une mère rêveuse, qui pense à beaucoup de choses notamment ses enfants. Les questions rhétoriques, Est-ce assez ma vengeance, est-ce assez de deux morts ? [...]

...

Plus vendu(s) en littérature

Les mouvements littéraires

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Commentaire de texte   |  03/07/2008   |  fr   |   .pdf   |   8 pages

«Une fiche sur les mouvements littéraires très complète.»

Le théâtre exprime t-il la réalité ?

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Étude de cas   |  31/01/2011   |  fr   |   .doc   |   6 pages

«I) L'impression de la réalité dans le théâtre. II) Le théâtre et son expression dans la vie de tous les jours. III) Le théâtre mêle astucieusement l'imaginaire et le réel..»

«Le théâtre repose sur un échange, des dialogues entre personnages, des situations comiques, lyriques... Pourquoi et comment le théâtre cherche t-il à rendre l'impression du réel ? En quoi le détourne t-il ? Que suggère l'illusion de la réalité, au delà des difficultés éventuelles de mise en scène...»

Derniers documents en littérature

La tragédie

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Fiche   |  18/08/2014   |  fr   |   .doc   |   1 page

«I. Une transformation fondatrice : du cultuel au culturel. II. Les fonctions des larmes et du rire.»

«À Athènes, avec l'émergence de la démocratie, le théâtre passe du religieux au profane. Le culte de Dionysos a pour caractéristique d'unir les deux versants : la tragédie évoque sa vie poursuivie par le destin d'Héra, la comédie évoque le cortège débridé qui devait l'entourer pour tromper Héra. La...»

Ethique à Nicomaque - Aristote

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Fiche   |  18/08/2014   |  fr   |   .doc   |   1 page

«I. Thèse centrale. II. Structure de l'oeuvre. III. Le « Souverain bien ». IV. La prudence (phronesis). V. La justice. VI. L'amitié et l'amour de soi-même.»

«Nicomaque ? Titre sans doute ajouté par des éditeurs, Nicomaque était le père d'Aristote, mort prématurément. L'oeuvre semble être un recueil de textes rédigés par Aristote en différentes étapes et rassemblés en raison de leur unité thématique....»

Concours Envoi de docs

5 000€ de gains à partager
Nouveau ! 2x plus de chances de gagner grâce à vos études de marché. en savoir plus

fin du concours dans
joursheuresminutessecondes PARTICIPEZ !
Catégories
Participez !
Déjà inscrit
S’inscrire