0 réaction
0
réagissez !

Oraison funèbre de Madame Henriette d’Angleterre - Bossuet: “Considérez, Messieurs” jusqu’à “si littérales”

I. Une oraison funèbre exceptionnelle
A. Le talent d'orateur de Bossuet
B. Un poème en prose

II. Le sermon et sa portée
A. La fatalité de la mort, l'inconstance (thèmes baroques ?)
B. Une leçon de morale universelle
Résumé du commentaire de texte

C’est en 1670 que bossuet, célèbre évêque, délivre cette oraison funèbre en l’honneur d’henriette d’angleterre, morte subitement à l’âge de vingt-six ans, seulement dix mois après sa mère. bossuet renouvelle ce genre littéraire, qui remonte à la plus haute Antiquité, en réagissant contre sa dérive en véritable panégyrique mensonger. Ainsi, il innove le discours funéraire en y introduisant l’histoire, et donc le récit de la vie et de la mort du défunt, ainsi qu’un sermon où ce dernier sert d’exemple illustre.

[...] L’emploi d’un style très imagé et le recours à de tristes comparaisons sont également remarquables : “Madame cependant a passé du matin au soir ainsi que l’herbe des champs”. Cette métaphore est digne d’un véritable poème : coeurs enchantés de l’amour de monde”. Les modifications de rythme donnent également à ce discours une allure d’authentique poème. Le style rythmé et rapide du premier paragraphe semble traduire la volonté de fuir la mort : “Partout on entend des cris, partout on voit la douleur”. [...]


[...] Commentaire Oraison funèbre de Madame, Henriette d’Angleterre “Considérez, Messieurs” jusqu’à littérales” Bossuet Introduction : C’est en 1670 que Bossuet, célèbre évêque délivre cette oraison funèbre en l’honneur d’Henriette d’Angleterre, morte subitement à l’âge de vingt six ans, seulement dix mois après sa mère. Bossuet renouvelle ce genre littéraire, qui remonte à la plus haute Antiquité, en réagissant contre sa dérive en véritable panégyrique mensonger. Ainsi il innove le discours funéraire en y introduisant l’histoire, et donc le récit de la vie et de la mort du défunt, ainsi qu’un sermon où ce dernier sert d’exemple illustre. [...]


[...] Egalement, en grand orateur, l’évêque s’adresse directement à son auditoire : “Considérez Messieurs”, de nous ne se sentit frappé à ce coup” par un procédé qui vise à mieux l’impliquer dans sa peine. Mais c’est dans cette célèbre anaphore que l’éloquence de Bossuet est la plus explicite, la plus dramatique : “Madame se meurt, Madame est morte La beauté de ce passage est exprimée par deux cris successifs qui ne sont séparés par aucun développement, et par la succession presque instantanée de ces deux nouvelles. [...]

...
Aperçu du commentaire de texte

Plus vendu(s) en littérature

Les mouvements littéraires

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Commentaire de texte   |  03/07/2008   |  fr   |   .pdf   |   8 pages

«Une fiche sur les mouvements littéraires très complète.»

Les origines du totalitarisme - H.Arendt - Chapitre 5

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Fiche   |  15/09/2008   |  fr   |   .doc   |   5 pages

«Document: Le déclin de l'Etat-nation et la fin des droits de l'homme. Chapitre V de l'Impérialisme (deuxième partie des Origines du totalitarisme de Hannah Arendt). Lecture analytique. Extrait: L'introduction de ce chapitre (p. 239-243) pose un fait majeur du XXème siècle :...»

Derniers documents en littérature

Dans la gueule du loup - Olivier Bellamy

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Fiche de lecture   |  21/11/2014   |  fr   |   .doc   |   2 pages

«I. Paris - 1932. II. Moscou 1941. III. Moscou été 1946. IV. Moscou 1948. V. Moscou - 1953.»

«Ce roman imagine les circonstances ayant poussé Prokofiev, le compositeur, à revenir en URSS au moment des Purges staliniennes. Ce roman raconte le quotidien de Prokofiev et de sa famille ; et tente de faire ressentir la passion absolue qui gouvernait toutes les actions de l'existence du...»

L'état de siège - Camus, 1948

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Commentaire de texte   |  20/11/2014   |  fr   |   .doc   |   7 pages

«I. Les personnages et leurs fonctions. II. La question du peuple. III. Comment la révolte est amenée et figurée ?.»

«À l'époque de la sortie de la pièce en 1948, le critique et philosophe Gabriel Marcel s'étonne et s'indigne du fait que la pièce se déroule en Espagne. Pourquoi l'Espagne alors que Camus vient de critiquer le régime soviétique ? Camus explique que c'est volontairement qu'il situe la pièce en...»

Concours Envoi de docs

5 000€ de gains à partager
Nouveau ! 2x plus de chances de gagner grâce à vos études de marché. en savoir plus

fin du concours dans
joursheuresminutessecondes PARTICIPEZ !
Catégories
Participez !
Déjà inscrit
S’inscrire