réagissez !

Analyse de quelques passages de Phèdre de Racine

Résumé de l'exposé

Analyse de quelques passages du livre 'phèdre' de Racine. En particulier: analyse des vers 1225-1250/1252-1264/1273-1294

Extrait: Oenone, la nourrice et confidente de Phèdre (l'épouse de Thésée et la belle-mère d'Hippolyte), sur l'avis de sa maîtresse, rend visite à Thésée, le père d'Hippolyte, et lui confirme que son fils est amoureux de son épouse.
Thésée convoque son fils, Hippolyte (qu'il a eu d'une précédente union avec une amazone). Face aux accusations de son père, Hippolyte nie tout mais lui avoue qu'il est amoureux d'Aricie, la soeur de ses ennemis (les Pallantides).

[...] Phèdre, la brillante est la petite fille du Soleil (comme l’exprime le vers 1274). Elle évoque de qui elle est descendue (v1274), qui est son aïeul (v1275) Vers 1273-1294 - les sentiments qui l’emporte dans l’âme de la reine - le mécanisme et la fonction du fantasme. Interprétation métaphysique Au vers 1273, elle se juge Misérable c’est-à-dire méprisable. Cependant, il s’agissait pour Phèdre de vivre une solitude observée. Notons que Racine utilise au vers 1246 l’expression mon malheur de trop près observée qui montre qu’une Reine ne peut jamais être vraiment seule physiquement. [...]


[...] Dans sa seconde tirade, Phèdre va utiliser le verbe brûler (vers 1266) mais c’est une brûlure presque sans cause : Pour qui ? demande-t-elle (vers 1267). Hippolyte n’est donc plus seul la cause de la souffrance, le couple qu’il forme avec Aricie focalise la haine, et c’est surtout la haine de sa rivale qui prend le dessus. Il y a donc changement d’objet de la souffrance. On se dit que Racine a utilisé Aricie uniquement pour faire naître cette ultime douleur dans le cœur de la Reine, comme l’instrument d’une dernière blessure (Aricie a pris ma place). [...]


[...] - les variations de rythme qui expriment l’alanguissement et les suffocations. Œnone n'apporte que de bien piètres consolations à sa maîtresse (v. 1252), car elle se fait une conception très simpliste et très étriquée de l'amour. Phèdre lui oppose la passion dont elle a rêvé : Ils s'aimeront toujours et, dans la tirade des vers 1252-1294, elle passe du délire à la lucidité : n'est-elle pas capable de se voir elle-même comme une amante insensée ? Ne se demande-t-elle pas : Que fais-je ? [...]

Plus vendu(s) en philosophie

Fiches de révision - Culture Générale

 Philosophie & littérature   |  Culture générale & philosophie   |  Fiche   |  25/04/2011   |  fr   |   .doc   |   176 pages

«1- L'éducation / L'école. I- Définitions et problématique de l'éducation. II- Historique de l'éducation. A- De l'Antiquité à la Révolution. B- L'école de la IIIème république inspirée des idées de Condorcet. C- La massification de l'enseignement : 80% d'une classe d'âge au niveau bac mais pas...»

«Cours de culture générale pour les étudiants préparant les concours des grandes écoles ou les concours administratifs de catégorie A»

Méthodologie du commentaire composé - les niveaux de la lecture analytique

 Philosophie & littérature   |  Culture générale & philosophie   |  Cours   |  13/06/2008   |  fr   |   .doc   |   10 pages

«Méthodologie du commentaire composé»

Derniers documents en philosophie

L'homme est-il vraiment fait pour être heureux ?

 Philosophie & littérature   |  Culture générale & philosophie   |  Dissertation   |  27/04/2015   |  fr   |   .doc   |   4 pages

«I. Le bonheur comme finalité. II. Les obstacles. III. Les moyens d'être heureux. IV. Le bonheur comme idéal.»

«Pascal « Tous les hommes cherchent le bonheur même celui qui se pend » Le bonheur est un objectif universel. C'est le souverain bien chez les Grecs. Cette citation souligne un paradoxe : une vie heureuse est faite de plénitude, de joie, etc., et désirer par tous les hommes comme le but ultime de...»

Le philosophe des Lumières, un homme engagé

 Philosophie & littérature   |  Culture générale & philosophie   |  Fiche   |  27/04/2015   |  fr   |   .pdf   |   5 pages

«I. Un engagement économique. II. Les volumes de " Planches " dans l'Encyclopédie. III. Voltaire à Ferney. IV. Un engagement politique : le despotisme éclairé. V. La philosophie des Lumières. VI. Deux expériences ambiguës. VII. Un engagement moral : le philosophe combat l'injustice. A. Voltaire et...»

«Homme d'esprit, le philosophe des Lumières est aux antipodes de l'artiste marginal du XIXe siècle enfermé dans sa tour d'ivoire ou maudit par une condition humaine et une société qui le vouent à l'exclusion. Le philosophe se définit par " ses qualités sociables ", il est « l'ami des hommes " qui...»

Catégories

Consultez plus de 91303 études en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement