0 réaction
0
réagissez !

Oraison funèbre de Madame Henriette d’Angleterre - Bossuet: “Considérez, Messieurs” jusqu’à “si littérales”

I. Une oraison funèbre exceptionnelle
A. Le talent d'orateur de Bossuet
B. Un poème en prose

II. Le sermon et sa portée
A. La fatalité de la mort, l'inconstance (thèmes baroques ?)
B. Une leçon de morale universelle
Résumé du commentaire de texte

C’est en 1670 que Bossuet, célèbre évêque, délivre cette oraison funèbre en l’honneur d’Henriette d’Angleterre, morte subitement à l’âge de vingt-six ans, seulement dix mois après sa mère. Bossuet renouvelle ce genre littéraire, qui remonte à la plus haute Antiquité, en réagissant contre sa dérive en véritable panégyrique mensonger. Ainsi, il innove le discours funéraire en y introduisant l’histoire, et donc le récit de la vie et de la mort du défunt, ainsi qu’un sermon où ce dernier sert d’exemple illustre.

[...] L’emploi d’un style très imagé et le recours à de tristes comparaisons sont également remarquables : “Madame cependant a passé du matin au soir ainsi que l’herbe des champs”. Cette métaphore est digne d’un véritable poème : coeurs enchantés de l’amour de monde”. Les modifications de rythme donnent également à ce discours une allure d’authentique poème. Le style rythmé et rapide du premier paragraphe semble traduire la volonté de fuir la mort : “Partout on entend des cris, partout on voit la douleur”. [...]


[...] Commentaire Oraison funèbre de Madame, Henriette d’Angleterre “Considérez, Messieurs” jusqu’à littérales” Bossuet Introduction : C’est en 1670 que Bossuet, célèbre évêque délivre cette oraison funèbre en l’honneur d’Henriette d’Angleterre, morte subitement à l’âge de vingt six ans, seulement dix mois après sa mère. Bossuet renouvelle ce genre littéraire, qui remonte à la plus haute Antiquité, en réagissant contre sa dérive en véritable panégyrique mensonger. Ainsi il innove le discours funéraire en y introduisant l’histoire, et donc le récit de la vie et de la mort du défunt, ainsi qu’un sermon où ce dernier sert d’exemple illustre. [...]


[...] Egalement, en grand orateur, l’évêque s’adresse directement à son auditoire : “Considérez Messieurs”, de nous ne se sentit frappé à ce coup” par un procédé qui vise à mieux l’impliquer dans sa peine. Mais c’est dans cette célèbre anaphore que l’éloquence de Bossuet est la plus explicite, la plus dramatique : “Madame se meurt, Madame est morte La beauté de ce passage est exprimée par deux cris successifs qui ne sont séparés par aucun développement, et par la succession presque instantanée de ces deux nouvelles. [...]

...
Aperçu du commentaire de texte

Plus vendu(s) en littérature

Les mouvements littéraires

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Commentaire de texte   |  03/07/2008   |  fr   |   .pdf   |   8 pages

«Une fiche sur les mouvements littéraires très complète.»

L'expansion impérialiste, facteur décisif sur le chemin de la première guerre mondiale» et «À la...

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Commentaire de texte   |  02/12/2012   |  fr   |   .doc   |   1 page

«I. But de l'auteur. II. Thèse. III. Argumentation.»

«Démontrer que l'expansion impérialiste inhérente au développement capitaliste conduit inévitablement à une confrontation entre les puissances capitalistes et leur sphère d'influence. Les rivalités inter-impérialistes européennes ont accouché de la Première Guerre mondiale. Premier argument : À...»

Derniers documents en littérature

Naissance de la notion d'auteur

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Fiche   |  01/03/2015   |  fr   |   .doc   |   1 page

«I. Les jeux de la Renaissance. II. Naissance de l'écrivain classique.»

«Le critique revient sur le fameux exemple du Prologue de Rabelais dans Gargantua où il nie d'une façon ironique la responsabilité de l'auteur, il la jette même sur le lecteur qui désormais est libre dans sa façon de comprendre l'allégorie du texte....»

L'auteur : entre mort et fonction

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Fiche   |  01/03/2015   |  fr   |   .doc   |   1 page

«I. Mort et résurrection de l'auteur. II. La fonction auteur. III. Quelques textes phares.»

«En abordant l'une des questions les plus emblématiques en littérature, à savoir la notion d'auteur, Compagnon insiste sur la notion d'intention, c'est à dire sur « le rapport que l'on suppose entre le texte et son auteur, sur la responsabilité que l'on attribue à l'auteur sur le sens du texte et...»

Catégories
Déjà inscrit
S’inscrire