0 réaction
0
réagissez !

Plan détaillé : Le Pouvoir des fables (1678) de La Fontaine

I Une fable originale par sa composition 
     A Un apologue précédé par un discours à M. Barillon
     B Le corps de la fable (à partir du vers 34)

II Une fable originale par son contenu : une réflexion sur la fable et son pouvoir 
     A Un pouvoir présenté comme futile et frivole dans le discours 
     B L'efficacité de la fable apparaît dans le récit  
     C L'originalité de la fable : sa morale 
Résumé du commentaire de texte

La fable est une forme particulière d'apologue. Ce terme désigne, dans l'Antiquité, les textes composés par Esope et ses successeurs. Par la suite, il prend un sens plus général, sans rien perdre de sa définition : un court récit destiné à illustrer un enseignement ou une morale. Au XVIIème siècle, la mode est aux divertissements littéraires dans les salons mondains où l'on se délecte de productions relativement courtes, au style subtil et raffiné. C'est pour cette raison que les fables correspondent bien aux conditions de diffusion des oeuvres à cette époque. Le succès de La fontaine fait de lui l'un des maîtres incontestés de l'apologue.

Plus vendu(s) en littérature

Les mouvements littéraires

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Commentaire de texte   |  03/07/2008   |  fr   |   .pdf   |   8 pages

«Une fiche sur les mouvements littéraires très complète.»

L'avènement des loisirs (1850-1960) - Alain Corbin

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Fiche   |  29/09/2008   |  fr   |   .doc   |   20 pages

«Document: Fiche de lecture de l'ouvrage de Alain Corbin: L'avènement des loisirs (1850-1960) Extrait: Début XIXe, le temps des paysans, ouvriers, est «poreux», ouvert à l'imprévu, donc relativement souple. Il est remplacé par un temps calculé, prévu, ordonné. D?où la...»

Derniers documents en littérature

Analyse d'un texte de Chateaubriand (littérature et imaginaire)

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Commentaire de texte   |  16/12/2014   |  fr   |   .xls   |   1 page

«I. Le lecteur projeté dans l'imaginaire exotique. II. Le tableau dépeint.»

«Le lecteur, préparé à une projection de l'esprit sur l'imaginaire exotique, va voir un échantillon de ce Nouveau-Monde, sous forme d'un tableau, appellation du narrateur de la description détaillée des choses vues....»

Littérature comparée

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Fiche   |  10/12/2014   |  fr   |   .doc   |   13 pages

«I. Les littératures francophones du monde arabe. II. L'esthétique de l'absurde chez Camus avec L'Etranger. III. Le mythe de Sisyphe.»

«Cette littérature est récente. En effet, on aborde un thème qui vient se greffer sur un arbre séculaire (ancien) constitué par les littératures arabes et persanes. D'ailleurs, c'est Les Milles et une nuit qui a révélé cette littérature au 18e siècle. On peut redoubler cela par un découpage...»

Catégories
Participez !
Déjà inscrit
S’inscrire