0 réaction
0
réagissez !

Le siècle des Lumières

Résumé de la fiche

Document: Cours de français de 33 pages sur le siècle des lumières, très complet, niveau première ou terminale

Extrait: Avant l'apparition de l'Encyclopédie qui est la source des 'lumières', le peuple français était profondément influencé par la religion chrétienne et plus précisément la religion catholique. Le roi maintenait un pouvoir absolu de droit divin, c'est à dire qu'il le tenait de Dieu. Les philosophes des lumières réfutèrent cette thèse en rassemblant toutes les connaissances du monde à cette époque-là, les modes de vie d'autres civilisations et même des nations voisines. Ces révélations ont ouvert les yeux à tout le peuple français qui vivait encore sous un aspect médiéval. On a commencé à remettre en cause la société d'ordres où les nobles et le clergé étaient privilégiés face aux tiers-état constitué du peuple et des bourgeois et de l'absolutisme.

Plan:
I) Le Contexte Historique:
II) Evolution dans les Arts et les Idées:
III) Qui est Qui ?
IV) Mes références:

[...] Il a été secrétaire perpétuel de l'Académie des sciences. Il a été un des fondateurs de l’Académie de Rouen. Ses Entretiens sur la pluralité des mondes, œuvre de vulgarisation scientifique, ont eu un vif succès.Par ses éloges académiques, Fontenelle a magistralement ouvert la voie à d'Alembert, Condorcet, Georges Cuvier (1769-1832), Arago, etc. -Henry Fielding (22 avril 1707 près de Glastonbury - 8 octobre 1754 à Lisbonne) est un romancier, dramaturge, poète et journaliste anglais. Il était fils d'un lieutenant général Edmund Fielding, il fréquenta Eton et fit son droit à Londres et fut d'abord destiné au barreau. [...]


[...] Pascal a écrit des textes importants sur la méthode scientifique. Mathématicien de premier ordre, il crée deux nouveaux champs de recherche majeurs : tout d’abord il publie un traité de géométrie projective à seize ans ; ensuite il correspond, à partir de 1654, avec Pierre de Fermat à propos de la théorie des probabilités, qui influencera fortement les théories économiques modernes et les sciences sociales. Après une expérience mystique à la fin de 1654, il délaisse les mathématiques et la physique et se consacre à la réflexion philosophique et religieuse. [...]


[...] 1784 : Fait breveter une locomotive à vapeur. 1788 : Adapte le régulateur à boules pour utilisation sur la machine à vapeur. [...]


[...] Les deux navires gagnèrent l'Amérique du Sud. Au Brésil, le botaniste Philibert Commerson découvrit la fleur qu'il nomma plus tard Bougainvillée. Après avoir remis les îles Malouines aux Espagnols, il franchit le détroit de Magellan, explora l'immense et dangereux Archipel des Tuamotu, mouilla à Tahiti qui venait d'être découverte en avril 1768 par l'anglais Wallis. Il y resta moins de 10 jours, avant de repartir (avec un jeune Tahitien volontaire, Aotourou, qui fit le trajet jusqu'à Paris puis mourut au cours du voyage de retour, après une escale à l'île de France, aujourd'hui île Maurice). [...]


[...] En effet, le royaume de France connaissait deux crises, l'une monétaire, l'autre financière. Les réformes de l'économiste écossais John Law, devenu Contrôleur général des Finances en 1720, visait à résoudre la première de ces deux crises par une augmentation de la masse monétaire en ayant recours à la création et à la généralisation du papier-monnaie. Selon le " système " de Law, l’augmentation de la masse monétaire devait produire une hausse d’activité commerciale et l’extinction progressive de la dette publique. [...]


[...] La France a des dettes : recettes = 69 M. dépenses = 132 M. dette publique = 2.800 M. La Régence est assurée par Philippe d'Orléans. Le Régent donne du pouvoir au parlement et à la grande noblesse pour redresser le pays - devant les demandes excessives, Louis XV déclare " Le Roi veut être obéi La situation financière du royaume reste cependant désastreuse. Le Régent soutient John Law. Celui-ci va donc introduire le papier-monnaie (1716) et créer une banque privée qui deviendra Banque Royale (1718), dont le principal investissement est la Compagnie du Missippi. [...]


[...] 1774-1787 :Louis XV, surnommé dans sa jeunesse"le Bien-Aimé", meurt à 69 ans de la petite vérole à Versailles, au milieu de l'indifférence générale. Combien de temps Louis XVI régna-t-il ? Eléments essentiels de son règne ? Louis XVI arrive au pouvoir (il a vingt ans ; il est simple et timide). Il est dominé par son épouse, Marie-Antoinette fille de l'empereur François Ier de Lorraine et de Marie-Thérèse d'Autriche (il l’avait épousé le16 mai 1768 à Versailles), dite péjorativement L’Autrichienne et par les nobles privilégiés. Le nouveau Roi choisit de bons ministres qui développent le pays et son économie. [...]


[...] Pendant cette période, il fait la connaissance de Jean- Jacques Rousseau. Dans ses "Pensées Philosophiques" (1746), Diderot s'en prend violemment au christianisme et plaide pour une religion naturelle. Sa foi initiale se transforme en déisme, puis il passe par une phase de scepticisme avant d'opter franchement pour le matérialisme dans "Lettre sur les aveugles et à l'usage de ceux qui voient" (1749) qui provoque son incarcération au château de Vincennes pendant trois mois. Pour Denis Diderot, le seul critère auquel répond la connaissance est l'expérience. [...]


[...] Il est titulaire des orgues de plusieurs églises à Paris (mais ne laisse aucune œuvre pour cet instrument). -Nicolas Edme Restif de La Bretonne 23 octobre 1734 à Sacy - 3 février 1806 à Paris fut un écrivain. Il fut le huitième enfant d'un riche laboureur de l'Yonne, de santé très délicate, il était destiné à l'Église, mais il semble qu'il fut plutôt un coureur de jupons ce qui le fit renoncer à la prêtrise. En 1751, ses parents l'envoient à Auxerre comme apprenti imprimeur. Il tombe amoureux de l'épouse de son patron. [...]


[...] Il veut dépasser cependant toute idée de Dieu en défendant un athéisme relatif. Il considère la croyance en Dieu et en l’âme comme le résultat de notre incapacité à comprendre le fonctionnement de la nature, et voit dans les religions, notamment la religion catholique, un despotisme n’ayant comme but que le maintien de l’ignorance pour une meilleure exploitation des hommes. -Paul-Henri Thiry, baron d’Holbach, né Paul Heinrich Dietrich von Holbach est un savant et philosophe matérialiste d’origine allemande et d’expression française, né à Edesheim, Rhénanie-Palatinat, le 8 décembre 1723, décédé le 21 janvier 1789 à Paris. [...]

...
Aperçu de la fiche

Ces documents peuvent vous intéresser

Le Siècle des lumières a-t-il permis une remise en question de l'esclavage ?

 Philosophie & littérature   |  Culture générale & philosophie   |  Dissertation   |  31/01/2012   |  fr   |   .doc   |   10 pages

«I.Les arguments des esclavagistes.. II.La critique de l'esclavage par les Lumières.. III.Les grandes étapes de l'abolition..»

«Le mot «esclave » vient du latin « sclavus », qui donna progressivement le nom des peuple d'Europe centrale et orientale ; les « slaves ». Cela s'explique par le fait que durant le moyen-âge, à Venise, il y eut beaucoup de d'esclaves qui était des slaves des Balkans. En effet l'esclave est une...»

Introduction à l'histoire du XIXe siècle

 Histoire & géographie   |  Histoire contemporaine   |  Cours   |  06/04/2012   |  fr   |   .doc   |   14 pages

«I. Les grands traits de la démographie et les périodisations du XIXème siècle. A. Quatre grands traits. B. Quand commence et finit le XIXème siècle?. C. La perception des changements entre les générations. II. Les héritages du siècle des Lumières. A. De la lumière aux Lumières. B. La science et...»

«Pourquoi le XIXème ? La plupart des grandes questions et des grands problèmes de notre temps peuvent être éclairés si nous allons chercher des sources et des explications dans ce siècle. Le XIXème a été le siècle de l'affirmation du savoir historique en tant que savoir scientifique. Il a été celui...»

Plus vendu(s) en philosophie

Fiches de révision - Culture Générale

 Philosophie & littérature   |  Culture générale & philosophie   |  Fiche   |  25/04/2011   |  fr   |   .doc   |   176 pages

«1- L'éducation / L'école. I- Définitions et problématique de l'éducation. II- Historique de l'éducation. A- De l'Antiquité à la Révolution. B- L'école de la IIIème république inspirée des idées de Condorcet. C- La massification de l'enseignement : 80% d'une classe d'âge au niveau bac mais pas...»

«Cours de culture générale pour les étudiants préparant les concours des grandes écoles ou les concours administratifs de catégorie A»

Psychologie de la manipulation et de la soumission

 Philosophie & littérature   |  Culture générale & philosophie   |  Thèse   |  04/07/2011   |  fr   |   .pdf   |   284 pages

«I) LA SOUMISSION À L'AUTORITÉ :L'OBÉISSANCE. À MOINDRE COÛT. A. LE PARADIGME DE MILGRAM :. ÊTRE CONTRAINT À LA VIOLENCE. PAR SIMPLE OBÉISSANCE. B. POURQUOI OBÉIT-ON ? ANALYSE. DES DÉTERMINANTS DE L'OBÉISSANCE. C.LA SOUMISSION QUOTIDIENNE. À L'AUTORITÉ ET L'EFFET DES SYMBOLES. DE L'AUTORITÉ. SUR...»

«Il existe un nombre important de facteurs qui nous environnent, de situations qui nous influencent et de techniques de manipulation qui peuvent nous conduire à nous inciter à faire ce que ne ferions pas spontanément. Parfois utilisés consciemment inconsciemment par les autres mais aussi par...»

Catégories
Participez !
Déjà inscrit
S’inscrire