0 réaction
0
réagissez !

"Thésée", André Gide (1944) - chapitre XII

	
  1. Thésée fait un bilan de son existence
  2. La rencontre entre Thésée et Oedipe
Résumé du commentaire de texte

Dans son "thésée", un andré gide vieillissant donne à lire une sorte de testament littéraire, de conclusion à sa vie et à son œuvre, en se servant du matériau des différents mythes afférant au personnage de thésée. D'une petite centaine de pages, cette œuvre a une importance cruciale dans la vie de gide, presque démesurée. Plus encore, dans tout livre, les dernières pages, la conclusion, sont un moment-clé.

C’est le moment où l’auteur termine son histoire, la clôt, ou au contraire l’ouvre sur des perspectives nouvelles. Dernières pages d’un livre en forme de testament qui ne dit pas son nom, le douzième chapitre du thésée, à l’aune de ces considérations, mérite qu’on y accorde une attention très soutenue, en se demandant quel est le contenu de la conclusion qu’apporte ce chapitre à la vie de thésée telle que la narre gide.

[...] Pour le bien de l’humanité future, j’ai fait mon œuvre. J’ai vécu continue et conclut Thésée, établissant une équivalence saisissante de sens entre l’idée d’avoir fait son œuvre c’est-à-dire travailler au bien de l’humanité à venir, et celle d’avoir vécu La dimension héroïque de Thésée ici dépasse une simple liste d’exploits à la Hercule, elle se place sur un plan supérieur : il a amélioré la condition de l’homme, il est héroïque par la liberté supplémentaire qu’il apporte aux générations futures, et que porte en elle Athènes naissante. [...]


[...] Leur seul véritable point commun, c’est le bonheur qu’ils ressentent tous deux, l’un à la contemplation du monde intérieur qu’il a découvert, l’autre à la contemplation du monde extérieur qu’il a bâti. La rencontre entre les deux hommes, ainsi que Gide l’a écrit, la confrontation entre leurs points de vue et leurs visions de l’homme, de l’humanité, de la vie, permet de souligner ce que Thésée apporte à la pensée humaine et à l’histoire humaine. Le contrepoint qu’apporte le héros athénien lui appartient au premier chef, mais c’est aussi, et peut-être surtout, à Gide qu’il faut attribuer les magnifiques dernières lignes de l’œuvre et du chapitre. [...]


[...] Le Journal de Gide nous apprend que dès 1931 cette rencontre est aux fondements même du Thésée : Je songe à une Vie de Thésée, (oh ! j’y songe depuis longtemps) où se placerait (ce que j’invente seulement aujourd’hui dans le train qui m’emmène à Cuverville) une rencontre décisive des deux héros, se mesurant l’un à l’autre et éclairant, l’une à la faveur de l’autre, leurs deux vies. L’entrevue entre ces deux personnages phares de la mythologie constitue donc, à la lumière de cette remarque, le point le plus important du livre ce que Thésée lui-même incidemment remarque : cette rencontre à Colone de nos destins, cette suprême confrontation au carrefour de nos deux carrières, je m’étonne qu’on en ait si peu parlé. [...]


[...] [ ] Pour le bien de l’humanité future, j’ai fait mon œuvre. J’ai vécu c’est tout autant Gide que Thésée. Conclusion La vie de Thésée, que raconte cette œuvre, s’achève donc sur un double constat : le seul échec du héros a payé une réussite flagrante, qui trouve sa démonstration dans Athènes et dans la promesse de liberté qu’elle apporte. Voyant cela, le sachant, Thésée peut mourir en paix. Est-ce aussi ce que ressent Gide, quand il met le point final le 21 mai 1944 à cette œuvre ? [...]

Ces documents peuvent vous intéresser

L'histoire de la construction européenne

 Droit public & international   |  Européen   |  Cours   |  22/11/2011   |  fr   |   .odt   |   103 pages

«Partie 1 : L'Europe des nations (milieux du 17 ème - début du XX ème). Partie 2 : l'Europe en construction.»

«C'est le terme construction qui est intéressant. Savoir comment l'Europe se construit dans l'esprit des peuples européens. Ce processus prend beaucoup de temps. Il y a un long travail en amont pour préparer l'idée d'une Europe. Le modèle de 1957, n'est pas le seul modèle, c'est celui sur lequel...»

Plus vendu(s) en littérature

Les mouvements littéraires

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Commentaire de texte   |  03/07/2008   |  fr   |   .pdf   |   8 pages

«Une fiche sur les mouvements littéraires très complète.»

L'avènement des loisirs (1850-1960) - Alain Corbin

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Fiche   |  29/09/2008   |  fr   |   .doc   |   20 pages

«Document: Fiche de lecture de l'ouvrage de Alain Corbin: L'avènement des loisirs (1850-1960) Extrait: Début XIXe, le temps des paysans, ouvriers, est «poreux», ouvert à l'imprévu, donc relativement souple. Il est remplacé par un temps calculé, prévu, ordonné. D?où la...»

Catégories
Participez !
Déjà inscrit
S’inscrire